Couscous aux Lardons, une pièce pleine d’humour sur les couples mixtes !

Un samedi pluvieux, rien d’intéressant à la TV, et hop ni une ni deux, mon chéri et moi étions rendus sur Billet Réduc pour trouver un spectacle sympa et pas cher à voir le soir-même sur Paris. C’est ainsi qu’il y a quelques semaines, j’ai assisté à la pièce « Couscous aux Lardons ». Depuis plus de 5 ans, cette comédie qui cartonne aborde avec légèreté un sujet plus sérieux : la mixité dans le couple. Je vous en livre ma critique.

Nous sommes serrés sur les gradins du minuscule Théâtre de Montorgueil. Mais les coups de coudes malencontreux vont bientôt céder la place aux éclats de rire. Le rideau s’ouvre sur Marie-Sophie et Rachid, nos deux protagonistes.
La toute première scène nous présente le couple assistant au mariage d’amis. Soudain épris de romantisme, tous deux sont pris d’une envie subite : et si eux aussi se mariaient ?

Avant de voir la pièce, je m’interrogeais sur ce que son titre pouvait laisser présager quant à l’histoire. « Couscous aux lardons » ? Le titre sonnait pour moi comme une métaphore sur les tracas d’un couple mixte qui se marie et doit aussi marier ses deux cultures. Bingo, j’avais tout bon.
Passées les premières interrogations sur le menu du jour J, nos deux tourtereaux se lancent, naïfs mais amoureux, dans l’aventure.
La suite de la pièce enchaîne avec brio toutes les étapes de la vie du couple, de la préparation du mariage à l’arrivée du premier enfant. Le scénario n’épargne aucune des difficultés qui sont souvent celles des couples mixtes.
L’incompréhension des proches, renforcée par l’ignorance et les a priori. L’éloignement de la famille de Marie-Sophie, qui refusera d’assister au mariage. L’omniprésence de la belle-mère tunisienne (jouée par Rachid, à mourir de rire) dans la vie quotidienne du couple. Mais aussi les questionnements du couple lui-même, liés à la religion ou à l’éducation des enfants.

Au fil de leurs doutes et de leurs errements, Marie-Sophie et Rachid dépeignent avec beaucoup d’humour une réalité souvent moins drôle à vivre.
On rit devant leurs gaffes, on adore les voir rejouer des clichés propres aux couples mixtes et s’en amuser.
Le duo Farid Chamekh / Adeline Zarudianski fonctionne tellement bien et les 2 comédiens paraissent si complices qu’on y croit vraiment.
On fond littéralement devant Rachid, à la fois profondément attaché à ses racines mais en même temps complètement intégré, charmant sa future femme à coups de blagues et de galanterie. Il aurait été excellent dans le rôle d’un des gendres dans la comédie « Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? ».
On aime aussi voir Marie-Sophie s’émanciper de son bagage « catho-bourgeois ». Loin d’être coincée, c’est son côté passionné et romantique qui la pousseront à convoler avec Rachid, envers et surtout contre tous.
On ressort du théâtre avec le sourire aux lèvres, en gardant en tête les répliques phares de ces Roméo et Juliette des temps modernes.

Si vous avez envie de voir une pièce drôle sur l’amour et la vie de couple, foncez ! Le spectacle se joue à Paris mais aussi à Lyon et Cabriès.
Séances et réservations à partir de 10 € seulement sur :
http://www.billetreduc.com/12328/evtbook.htm

176707_couscous-aux-lardons-paris-02-4

théâtre, théâtre paris, montorgueil, couple mixte, couscous aux lardons

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.