Exposition Darwin à la Cité des Sciences : mon avis

La semaine dernière, j’ai visité l’exposition Darwin à la Cité des Sciences. La théorie de l’évolution par Darwin est un sujet sur lequel j’étais curieuse d’en savoir plus. Pourquoi ? Parce que – et l’exposition le montre bien – cette théorie a souvent été controversée parce que mal comprise. Au-delà de sa seule portée scientifique, elle ouvre le débat à des courants de pensée telle que l’éthique et la philosophie. La théorie de Darwin ne laisse ainsi personne indifférent, quel que soit son système de valeurs, lui-même responsable de l’interprétation que nous en tirons.

darwinBien sûr, l’angle purement scientifique m’intéressait aussi. J’ai toujours été fascinée par l’évolution de l’homme et des animaux. J’avais d’ailleurs un jour acheté « L’Origine des Espèces » mais j’avoue avoir abandonné au bout de quelques pages… Je comptais donc sur la faculté de la Cité des Sciences à savoir vulgariser un contenu bien rébarbatif en schémas ludiques et attractifs pour mieux comprendre le pourquoi du comment de la théorie de Darwin !
Et je n’ai pas été déçue !

L’exposition nous présente d’abord l’homme. Au-delà du portrait de darwinnaturaliste, biologiste scientifique reconnu, nous faisons la connaissance d’un père de famille nombreuse, un humaniste, un antiesclavagiste et un voyageur passionné. Des écrans tactiles nous permettent de suivre « l’épopée » de Darwin à travers le monde à bord du navire HMS Beagle. Un chercheur déterminé mais pas moins prudent. Conscient des remous que sa théorie pourrait provoquer, notamment au sein de la communauté
religieuse, il prit moult précautions avant de publier « l’Origine des Espèces ». Nous déambulons dans une végétation foisonnante et luxuriante à travers un parcours interactif. Plusieurs supports permettent de s’immerger dans les darwintravaux majeurs de Darwin pour mieux comprendre ses grandes découvertes : schémas, maquettes, microscopes.
Les termes « transmutation des espèces » et « sélection naturelle » ne nous paraissent déjà plus un jargon indéchiffrable !
Sur un grand panneau, le célèbre diagramme de Darwin permet aux visiteurs de mieux comprendre les premières constatations faites par Darwin de la variabilité entre les espèces. Celle-là même qui l’amena à réfléchir au processus d’extinction de certaines espèces « désavantagés » et à en déduire une « sélection naturelle ».

6a00e5500b4a64883301b8d185e878970cPlusieurs écrans nous proposent de petits documentaires sur le travail de Darwin mais aussi sur la réception de celui-ci au sein d’une époque marquée par les grandes inventions.
L’Origine des Espèces parut en 1859 dans une période sujette aux expérimentations hasardeuses sur l’homme et l’animal. On teste des croisements sur les animaux domestiques et les chevaux de course, on s’interroge sur l’origine de l’homme et sur la notion de « races »…
Reçu par la société comme une éventuelle réponse aux questions existentielles qu’elle se pose alors, le livre de Darwin s’écoule en une journée.
Plus qu’une explication scientifique, la théorie de Darwin est perçue telle une idéologie à laquelle on adhère ou qu’on rejette. Et l’Origine des Espèces n’en est alors plus que la « bible » dont on suit ou non les préceptes. Certains, confortés par leur mauvaise interprétation du livre, en feront un prétexte pour justifier leur propre pensée… en totale contradiction avec celle de Darwin ! C’est le cas de Francis Galton, cousin de Darwin et initiateur de la pensée eugéniste, qui aspire au développement d’une espèce parfaite. Un courant qui ouvrit la voie aux graves dérives que l’on connait…

J’ai beaucoup apprécié l’exposition car elle réussit le pari de rendre compréhensible par un large public un concept pas forcément évident à comprendre par tout un chacun. Son contenu s’adapte très bien aux enfants, à partir d’une dizaine d’années. Elle replace également parfaitement la théorie de Darwin dans le contexte social de son époque et invite ainsi le visiteur à s’interroger sur son application aujourd’hui. Je suis repartie avec encore plein de questions en tête…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.